Avertir le modérateur

19/01/2010

Journal du Front (4)

En France, si la démocratie n'est pas encore cliniquement morte, les contre-pouvoirs officiels sont déjà dans un coma profond.

Qui a entendu parler du "karachigate" ? Le lien suivant http://karachigate.blogspot.com/ vous permet de comprendre mieux cette affaire que vous avez peut-être vue évoquer rapidement dans Le Monde ("Un avocat met en cause Nicolas Sarkozy..."). Pour résumer rapidement: il semble avéré que la campagne de Balladur à l'élection présidentielle de 1995 a été financée en partie par des rétrocommissions illégales sur des contrats de vente d'arme au Pakistant. Ce montage a été validé par l'état-major de campagne dont le responsable était à l'époque Nicolas Sarkozy. Philippe Léotard, alors ministre de la Défense et Renaud Donnedieu de Vabre sont également impliqués fortement dans l'affaire.

Evidemment, s'il ne s'agissait que d'une histoire de gros sous, ça ne mériterait pas de s'y attarder tant que ça, on sait que le détournement de l'argent public est un des passe-temps favoris de nos chers dirigeants. L'affaire se corse parce que à son élection Jacques Chirac, évidemment au courant, demande l'arrêt du versement des commissions aux intermédiaires pakistanais (c'est du moins ce qu'on comprendde l'intervention de l'avocat).

Par ailleurs en 2002, à Karachi, 14 français sont tués dans un attentat perpétré dans un bâtiment hébergeant une société impliquée dans ces contrats d'armement. A l'époque, 11 septembre oblige, on pense évidemment à Al Qaïda. Je passe les détails que vous retrouverez bien mieux expliqués dans la video de la conférence de presse mais certains documents retrouvés récemment suggèrent que cet attentat aurait en fait été commandité en représailles contre le non-paiement de ces commissions (la piste Al Qaïda ayant par ailleurs été abandonnée depuis un bout de temps). Les familles des victimes réclament maintenant le droit à connaître la vérité sur l'implication des plus hauts dirigeants de l'état dans cet imbroglio qui aurait abouti à la mort de 14 de nos concitoyens. On peut également noter que, du côté Pakistanais, l'actuel Président est également un des principaux protagonistes de l'affaire de corruption. Pour couronner le tout, une des personnes impliquées dans le montage, aurait fait chanter l'Etat français pendant plusieurs années (avec succès ?).

Vous vous demandez si j'affabule ? Renseignez-vous et regardez ces videos. N'est-il pas surprenant qu'on nous ait bassiné pendant des mois et des mois avec les faux listings de Clearstream qui n'intéressaient pas grand monde et que le "karachigate" n'ait pas fait la une des media depuis quinze jours ?

Attendez la suite...

Ci-dessous une autre nouvelle que vous aurez peut-être eu la chance d'apprécier si vous lisez Ouest-France.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Des-dechets-radi...

Vous ne rêvez pas. Le gouvernement a décidé de passer outre l'avis de l'Autorité de Sûreté du Nucléaire, vous savez cette même Autorité chargée de surveiller la sécurité des installations nucléaires, pas tellement sévère avec le nucléaire par ailleurs. Vous aurez donc bientôt le plaisir de pouvoir bénéficier de ciment et d'acier radioactif dans vos matériaux de construction (mais "faiblement radioactifs", on vous rassure). Au delà de la dangerosité, avérée ou non, ce sont les motivations et les risques encourus qui peuvent laisser pantois. L'article laisse clairement entendre que le problème est d'ordre économique, lié au démantèlement prochain de la centrale de Brennilis.

Vous imaginez bien la différende entre:

1. payer pour enterrer et sécuriser des déchets faiblement contaminés

2. revendre ces mêmes déchets à des entreprises pour les recycler dans des objets de consommation courante

C'est un joli cadeau à EDF et son nouveau PDG, Henri Proglio, et au-delà une soupape pour la filière nucléaire française. L'électricité nucléaire n'est pas chère à l'investissement, en grande partie parce que les coûts de démantèlement en fin de vie sont écrasés par le calcul d'actualisation (ce que vous paierez dans trente ans ne vous coûte presque rien et l'erreur que vous pouvez faire dessus vous paraît négligeable). Le problème c'est que l'heure de vérité arrive avec le démantèlement effectif des premières installations et on va enfin savoir ce que ça coûte vraiment et voir si EDF a suffisamment provisionné. Dans ce contexte, transformer des futurs coûts en futurs bénéfices d'un coup de baguette magique présidentielle, c'est vraiment la manne céleste...

Bizarrement, les media officiels ne se sont pas trop étendus sur le sujet non plus. Pas la peine d'embêter ces pauvres français avec des broutilles de cet ordre alors qu'on a un débat sur l'identité nationale et une loi sur la burqa à conclure.

Et puis, si vous n'avez pas confiance, voici pour la fine bouche la définition de la certification AB (Agriculture Biologique) trouvée dans une boîte de yaourt "Les Deux Vaches" (fabriqués par Danone mais c'est écrit en tout petit...):

"Pour obtenir la certification AB, un produit doit remplir plusieurs critères. Il faut avant tout qu'au moins 95% de matières premières agricoles utilisées dans le produit soient d'origine biologique et pas d'OGM. Pour les éventuelles 5% de matières restantes, il faut qu'elles soient autorisées par la réglementation bio ou prouver qu'elles ne sont pas disponibles en bio. De plus, les principes des produits laitiers biologiques veulent que ceux-ci n'utilisent ni colorants, ni conservateurs, ni arômes artificiels."

Un petit texte profondément rassurant où on apprend que grâce à la norme AB (Agriculture Bio-lo-gique, faut-il le répéter ?) on ne consomme pas plus de 5% d'OGM ou d'autres trucs dont on ne sait pas très  bien ce que c'est, mais pas bio en tous cas... comme des déchets radioactifs par exemple ?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu